Les aromatiques 3 - Le romarin

Publié le par cyberjard

Description et soins

romarin

 

Le romarin, Rosmarinus officinalis (Rosmarinus signifie en latin rosée de mer), est un arb risse au  de la famille des lamiacées ou labiées (voyez la forme de ses fleurs, comme une petite lèvre) ; il pousse naturellement sur le pourtour méditerranéen dans les garrigues, les endroits secs et rocailleux, en terrain calcaire. Il se cultive aussi dans les jardins car il possède de nombreuses vertus en phytothérapie mais aussi en cuisine. C'est par ailleurs une plante mellifère, de plus elle est utilisée en parfumerie. Que d'atouts !


romarin-feuille.jpgSes feuilles sont persistantes, coriaces longues et étroites ; d'un vert sombre sur le dessus mais blanchâtres en dessous. La floraison commence dès le mois de février dans le midi et jusqu'en avril-mai. La couleur des fleurs est d'un bleu plus ou moins romarin-fleur.jpgsoutenu. Elles portent deux étamines ayant une petite dent vers leur base.

Plante méditerranéenne, certes, il y en a pourtant un beau pied dans notre jardin.

 

 

Que demande donc le romarin ?

 

- du soleil, un sol léger (ce qui n'est pas vraiment le cas de notre glaise d'où un plant moins odorant que dans le midi),

- pas d'humidité donc un sol bien drainé (grâce aux gravas qui soutiennent nos 40 cm de terre, c'est le cas) ;

- cela mis à part, il n'est pas très exigeant, toutefois ne forcez pas sur les arrosages, ce qu'il reçoit dans notre climat parisien lui suffit amplement sauf période de canicule prolongée.


Haute de 60 à 90cm chez nous, elle peut atteindre 1m50 à 2m dans ses régions d'origine.. Il est bon de la tailler pour éviter que sa base se dégarnisse; les périodes les plus propices à ces soins sont après la floraison et en octobre / novembre.


La récolte peut se faire en fonction des besoins et à tout moment puisque cet arbuste supporte bien cette pratique mais notez que des rameaux de romarin fleuri sont encore plus bénéfiques à nos papilles et à notre santé


 

Comment l'obtenir ou le multiplier ?


Le romarin pousse assez lentement et il a horreur de la transplantation, plutôt que le semis, essayez donc le bouturage, très facile surtout au printemps et en automne.

 

Couper des tiges terminales de 15 à 20 cm, effeuiller le bas pour ne laisser que peu de feuilles en haut, recouper chaque tige en laissant quelques noeuds et la placer dans un godet de terreau, garder humide et au chaud mais à l'ombre pour une bonne reprise.

 

Si vous souhaitez un "coach" en video, voici un lien avec une démonstration bien expliquée : http://www.videocoach.com/conseil/plantes-et-fleurs/comment-bouturer-du-romarin/

 

 

 

En savoir plus

 

Selon une légende, le romarin était à l'origine une plante à fleurs blanches. Avant de donner naissance à l'enfant Jésus, Marie aurait déposé sa cape de couleur bleue sur un romarin planté devant l'étable. La cape aurait déteint sur l'arbrisseau et c'est ainsi que, depuis, tous les romarins fleurissent bleus.

Certains voient dans cette légende une autre origine possible au nom Romarin à savoir « Rose de Marie » (l'appellation anglaise étant d'ailleurs Rosemary)...


Son utilisation en parfumerie est très ancienne. On connaît en particulier "l'eau de la reine de de Hongrie" fréquemment utilisé au XVIIe siècle et qui pourrait dater du XIVe, dont le romarin était l'un des principaux composants. Le nom vient de la reine Elisabeth de Hongrie qui l'aurait utilisé en 1378  à l'âge de 78 ans ; l'eau lui aurait rendu sa fraîcheur à tel point que le roi de Pologne l'aurait demandée en mariage.

Publié dans Savoir-faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article