Les herbes aromatiques - 1 - Coriandre

Publié le par cyberjard

Avec une température plus douce, il faut commencer à semer de quoi agrémenter nos salades : coriandre, basilic par exemple


La coriandre : c'est une plante annuelle, il faut donc la semer chaque année


coriandre graines

Les graines de coriandre – qui d'ailleurs, moulues agrémentent d'autres plats- sont relativement grosses : 5mm de diamètre, et dures. Il est donc bon de les faire tremper 24 ou 48h avant le semis. On les égoutte et les pose sur un sopalin pour absorber l'excès d'humidité.


 

 

Le semis s'effectue en mars avril à bonne exposition : la coriandre aime le plein soleil mais pas le vent, à 6cm de profondeur. La température minimale du sol doit être de 15° pour une levée en 15 jours. Si l'on sème en ligne et en pleine terre, il faut espacer les rangs de 20 à 25cm. Mais on peut aussi semer en jardinière. Il y en a une dans la serre en ce moment.


coriandre feuille

Lorsque les plants ont 3 ou 4 feuilles, éclaircir mais ne pas transplanter, la coriandre n'aime pas les déménagements. Enlever les mauvaises herbes en binant ou grattant régulièrement autour des plants e t maintenir la terre légèrement humide. Pour permettre à la plante de s'étoffer, il faut pincer son extrémité lorsqu'elle atteint 3 à 4cm. 


coriandre fleurs


Lorsque la plante fleurit –généralement au bout de 9 semaines- elle perd de ses qualités mais après les fleurs viennent les graines que l'on peut conserver pour des semis l'année suivante. Ne les recueillir qu'à maturité complète, c'est à dire lorsqu'elles ont pris une couleur jaune-brun..

Il est intéressant de pratiquer plusieurs semis à intervalles pour avoir plus longtemps des feuilles fraîches à disposition.

 


Informations supplémentaires : utilisées comme épices, les graines rendent le pain frais plus digeste.

Par ailleurs, elles entrent dans la composition du curry et de certaines liqueurs (Izzara, Ambroisie, Eau de Mélisse mais sont aussi utilisées comme arôme dans l'industrie du tabac et en parfumerie.

En Thaïlande, on utilise ses racines en cuisine.

On lui prête aussi des vertus médicinales, notamment digestives

Publié dans Savoir-faire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article